Béjart ballet lausanne

Ouverture de saison réussie avec Basso Continuum


Annulations, reports, il est difficile de maintenir une programmation dans des salles de spectacles qui se voient contraintes de réduire leurs jauges, voire d'annuler définitivement leurs calendriers.

Le Béjart Ballet Lausanne ne déroge pas à cette règle stricte et se doit d'être réactif pour maintenir une activité artistique et chorégraphe du Béjart Ballet Lausanne n'a pas hésité à remanier sa programmation de début de saison en se rapprochant à la dernière minute d'Eric Vigié, directeur de l'Opéra de Lausanne pour prendre l'unique décision qui lui semblait la plus réaliste.

Programmer un spectacle dans la seule salle de spectacles qui avait mis en place les conditions sanitaires adaptées à la situation.

Un accueil spécifique du public en instaurant une demi-jauge, il a réussi en collaboration avec l'Opéra de Lausanne à organiser une série de huit spectacles pour l'ensemble de ses danseurs.

Une soirée d'une heure sans entracte composée de deux pièces chorégraphiques, Basso Continuum, une création de Gil Roman, enchaînée avec les célèbres 7 danses grecques de Maurice Béjart.


Basso Continuum


Cette création a nécessité plusieurs mois de travail pour réaliser une collaboration avec le contrebassiste lausannois Richard Dubugnon.

Traversée par de multiples inspirations musicales allant du baroque au jazz en passant par le funk, le disco, la musique romantique et la musique contemporaine, Gil Roman a développé une œuvre chorégraphique intime pour huit danseurs.

Le danseur et son ombre sont dans une atmosphère contemporaine où la lumière frôle les corps plus qu'elle ne les dévoile.

Le danseur est à la recherche de lui-même en utilisant son ombre pour s'exprimer à sa juste valeur, on ne devine pas entre les deux où peuvent bien être la réalité et l'imaginaire.

les personnages vêtus de costumes lumineux imposent un contraste avec leurs ombres masquées et entièrement habillées de noir.

En parfaite symbiose ils évoluent, aimantés l'un à l'autre par la chorégraphie en cherchant à se détacher de leurs ombres pour suivre leurs propres chemins.

On s'attache à ces êtres sensibles qui nous donnent la lueur de l'espoir.

Richard Dubugnon interprète de ses propres compositions, installé sur un socle qui glisse par magie d'une scène à une autre tel une statue animée qui symbolise la voie à suivre.

Avec une sensibilité extrême, Leroy Mokgatle ouvre la porte des controverses possibles entre l'image et son ombre.

Son interprétation de la synthèse d'une vie passée à une vie d'avenir reflète l'esprit exact de la chorégraphie de Gil Roman qui a trouvé dans cet artiste les facettes multiples qui lie la technique à l'artistique. Il concilie les rapports humains avec l'introduction entre le réel et l'irréel avec Jasmine Cammarota et Mattia Galiotto.

Sournoise, l'ombre omniprésente s'interpose entre eux pour évaluer les possibilités d'une séparation.

Mattia Galiatto s'endiable dans une danse fraternelle avec son ombre au point de la séduire et de faire fléchir son pouvoir.

Lien permanent entre tous, Leroy Mokgate dans une parfaite maîtrise de la chorégraphie prouve l'impossible en s'interposant en permanence pour saisir toutes les faiblesses des ombres et redonner confiance aux personnages.

Alanna Archibald nous offre un cours de séduction dominante sur sa propre ombre dans un défi ouvert pour la liberté en essayant la compassion.

Belle, limpide avec une élégance fascinante, l'on sent dans son interprétation une parfaite maîtrise de la chorégraphie. La symbolique de l'amour éternel est portée par Jasmine Cammarota. Habile dans la chorégraphie, elle s'implique à nous stabiliser sur l'importance de la séduction entre tous.

Les ombres, personnages de l'infini et de l'irréel, visages cachés, corps lissés dans un costume identique, pesantes dans la lutte pour l'espoir, elles s'harmonisent parfaitement à leurs personnages.

Denovane Victoire l'ombre de Mattia Galiotto au début a su céder sa place à Federico Matetich pour rejoindre Leroy Mokgatle.

( Source : Magazine DANSER )

Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

Boutique de vêtements

& accessoires de danse

 

Justaucorps, tuniques, échauffement, demi-pointes, pointes, collants, guêtres, tutus, pants, sweats, tee-shirts, sacs de danse...

 

Danse classique, danse jazz, street jazz, contemporain, barre au sol, yoga, pilates, fitness...

Suivez nous sur les reseaux sociaux ! 


Mardi, Jeudi & Vendredi : 

14h30 - 18h30

Mercredi :

10h - 12h et 14h - 18h

Samedi :

10h - 18h non stop

(sur rdv les Mardis Jeudis et Vendredis matins)

19 rue de la Fontaine - 57000 - Metz

Tel. : 03.87.56.04.57

Mail : lescoulisses57@orange.fr